Avec beaucoup d’enthousiasme 39 jeunes de 6 à 12 ans ont répondus présents au stage d’initiation à la canne de combat
initié par  le service municipal des sports en partenariat avec la Savate Herblinoise, ce jeudi 12 février 2015

Comme le soulignait Thiphaine LABBE, éducatrice territorial des activités physique et sportives, « nous proposons aux jeunes de Saint Herblain de venir s’essayer et découvrir tout un panel de sport durant leur vacances scolaires. Pour ces vacances de février sont proposés entre autre, le tir à l’arc, le basket, la gym trampolino le matin, et l’après midi c’est le roller, la zumba, le kin ball, les jeux traditionnels et la canne de combat »
 
C’est donc dans ce cadre de l’activité multisports enfants que se sont affrontés de jeunes herblinois à l’espace sportif du Vigneaux. Il s’agissait pour eux de découvrir un sport de combat tout nouveau pour eux, à mi chemin entre la joute médiévale et Star Wars, sans épée ni sabre laser mais en utilisant la canne de rotin. Un tantinet d’esprit de chevalerie régnait lors des consignes données, avec le respect des règles et le respect de l’adversaire, puis de l’apprentissage des coups, des feintes, des parades, des esquives et des attaques. Tout cela dans une ambiance ludique pour ces jeunes qui prirent cet art très au sérieux.
 
Avec beaucoup de pédagogie, nos deux mousquetaires Laurent Paul et son fils Corentin ont animés ce festival de canne, assistés de Manuel (ETAPS au service des sports)
 
Alors que les arts martiaux asiatiques envahissent nos écrans, il était important par cette action de faire découvrir et de promouvoir cette part de notre patrimoine national issu d’une longue et ancienne tradition. Celle ci rivalise avec les disciplines exotiques et c’est avec beaucoup de vitalité que la Savate Herblinoise, experte incontestée dans cette discipline, transmet cet enseignement depuis de nombreuses années pour perpétuer l’art de la canne, et entretenir cette flamme afin qu’ainsi le flambeau soit passé aux nouvelles générations.
N’oublions pas que la canne de combat à la française rayonne sur tous les continents et que cette discipline donne lieu à des championnats du monde.
 
Qui sait si dans ces jeunes samouraïs des temps moderne, Saint Herblain ne s’enorgueillira-t-il pas un jour d’avoir fait se révéler quelques futurs champions en herbe ?